Kreamondo > Blog > Etienne Dulin, l’irréductible dinandier de Villedieu-les-Poêles

Le Blog

29 janvier 2019

Etienne Dulin, l’irréductible dinandier de Villedieu-les-Poêles

« Ça fait dix-sept que je porte ce bracelet de cuivre, ça m’a évité quelques opérations du dos… » Etienne Dulin agite sous nos yeux le rond de cuivre à son poignet : en plus d’être esthétique, le cuivre à des vertus thérapeutiques, confie le propriétaire de l’Atelier du cuivre, installé à Villedieu-les-Poêles et dont l’atelier-boutique est ouvert au public depuis maintenant trente-trois ans.

L’Atelier du cuivre d’Etienne Dulin fournit les plus grands chefs du monde © Kseniya Yablonskaya

L’Atelier du cuivre d’Etienne Dulin est l’un des derniers, sinon le seul du genre en France encore en activité aujourd’hui. « On fabrique à la demande », explique l’artisan qui compte actuellement douze salariés dans son équipe. « On fait beaucoup de sur-mesure et de réalisations pour le secteur de la restauration. Comme ces tables pour un resto de Nice », montre de la main Etienne Dulin dans son atelier de quelque 800 m2 de l’artère principale de Villedieu-les-Poêles, cette commune ayant obtenu le label « Ville et métiers d’art » grâce à une tradition séculaire en matière d’artisanat et en particulier de dinanderie et de fonderie de cloches – les huit nouvelles cloches de la cathédrale Notre-Dame à Paris, produites en 2013, proviennent des fourneaux de cette petite commune de la Manche.

Ce jeune artisan a rejoint il y a peu l’Atelier du cuivre. Il y effectue le repoussage du cuivre, c’est à dire, sa mise en forme © Kseniya Yablonskaya

Une baignoire pour le maire de New York…

Comme notre visite se poursuit à l’Atelier du cuivre, le patron énumère volontiers quelques faits d’armes… Et pas des moindres. Entre autres clients prestigieux et somme toute inattendus, « j’ai conçu une baignoire en cuivre massif pour le maire de New York (l’ex-maire Michael Bloomberg, NDLR) », sourit Etienne Dulin, qui précise que les commandes du genre sont assez courantes, même si le gros de la production semble d’abord concerner la restauration haut de gamme : « les grands chefs se fournissent chez nous, le Fouquet’s, le Plaza Athénée, le George V, etc. » C’est à ce moment que l’artisan normand brandit une toque de cuivre en guise de trophée, un trophée réalisé par son équipe pour servir de récompense remise aux lauréats lors d’un concours national de cuisine.

Opération de polissage d’un plateau de cuivre destiné à meubler un restaurant niçois © Kseniya Yablonskaya

L’Atelier du cuivre comptabilise aujourd’hui plus d’un million de visiteurs depuis son ouverture au public. Des visiteurs visiblement ravis de pouvoir arpenter les coulisses de cette production enrichie d’une salle de projection qui présente un petit film expliquant le travail de l’atelier-boutique. Etamage, repoussage, polissage… « Nous ce qui nous intéresse le plus, c’est de voir ces ouvriers à l’œuvre ! », lance un visiteur ce matin-là.

Dans l’attente du bon repreneur

« Aujourd’hui, l’important est d’assurer la pérennité de l’atelier et j’y travaille depuis dix ans », conclut Etienne Dulin, comme la retraite approche. « En fait, ça fait des années que j’aurais pu m’arrêter ! » Mais pas question de partir sans s’assurer que cette belle aventure se poursuit… À 70 ans, l’artisan confie mener depuis quelque temps des négociations avec un probable repreneur sans en dévoiler le nom.

Le martelage du cuivre est une opération finale particulièrement minutieuse © Kseniya Yablonskaya

 

L’Atelier du cuivre

54 Rue du Général Huard 50800 Villedieu-les-Poêles

02 33 51 31 85

www.laboutiqueducuivre.fr

Ouvert tous les jours de 9h à 18h, fermé le dimanche.

 

Commentaires

Bienvenue sur Kreamondo, première communauté internationale dédiée à l’artisanat et la création !

Kreamondo, c’est :

  • Une sélection de boutiques indépendantes géolocalisées
  • Une sélection en ligne de créations originales conçues par des artisans de talent
  • Une sélection d’ateliers créatifs à travers le monde

> En savoir plus