Kreamondo > Blog > Chicago, l’art de la cordonnerie avec Alexandria Wills

Le Blog

30 juillet 2019

Chicago, l’art de la cordonnerie avec Alexandria Wills

Connue sous le nom de la ville des vents, Chicago a toujours attiré des créateurs, artistes et designers aux parcours divers et variés. Au sein de ce véritable melting pot culturel, nous découvrons l’atelier de la cordonnière Alexandria Wills. Rencontre avec une vraie chicagoane, à la découverte de cet art fascinant.

© Dayson E. Roa

Pourriez-vous nous parler un peu plus de vous, de votre parcours et comment la cordonnerie est-elle arrivée dans votre vie ?

J’ai toujours eu l’envie de créer, de faire quelque chose de mes mains, et ça depuis toute petite. J’ai d’abord appris la céramique et la couture grâce à mes grands-mères. Au lieu de gribouiller en classe, j’aimais particulièrement faire des origamis et les cours de calculus étaient mes préférés car la géométrie me fascinait. Je me suis toujours sentie heureuse en travaillant avec mes mains et en apprenant à construire quelque chose. Je suis une personne qui apprend de ses erreurs en essayant et en prenant des risques. L’université ne me convenait pas, j’ai donc décidé de me mettre à mon compte et j’adore la liberté que cette situation m’apporte. Je me suis tournée vers la cordonnerie car de nature curieuse, je suis constamment à la recherche de nouvelles compétences à acquérir. Après avoir économisé assez d’argent afin de me payer des cours, je me suis complètement lancée dedans. J’ai trouvé que la cordonnerie était un art exigeant mais très gratifiant à la fois. J’ai réalisé plus de cent paires de chaussures la première année et encore plus l’année suivante, me formant pas à pas. La cordonnerie a donné du sens à mon art.

© Alexandria Wills

Comment décririez-vous vos chaussures et votre univers artistique ? Quelles sont vos aspirations pour votre marque ?

Les chaussures ne sont qu’une facette de ce que je peux réaliser. J’aime créer toutes sortes de choses. J’aime aussi enseigner, ce que je fais depuis mon atelier. Je fais beaucoup d’accessoires sur-mesure et je confectionne encore des vêtements, des bijoux et des sacs à main de temps en temps. Mon atelier de cordonnerie m’apprend beaucoup et c’est en quelque sorte un laboratoire d’expérimentations. Je continue simplement à faire ce que j’aime et j’apprécie le chemin sur lequel je me trouve. Un vieux dicton dit qu’il faut « faire ce que l’on aime et le faire souvent… ». Je vis de ces mots et je veux continuer à faire ce que je fais. Vendre mes créations me permet de faire cela. Pour aller de l’avant, j’aimerais développer mon atelier de manière organique en m’entourant de bonnes personnes et en continuant d’apprendre à chaque étape.

© Alexandria Wills

Quelle est l’importance de Chicago en terme de créativité ? Qu’est ce qui rend cette ville si spéciale et comment influence-t-elle vos créations ?

Chicago a une place très importante dans mon cœur. Tant d’années passées là-bas ont fait de moi la personne que je suis aujourd’hui. J’ai vécu dans pas mal d’endroit mais c’est cette ville qui m’a façonnée le plus, ainsi que mon activité, et en cela, j’éprouve de la reconnaissance. Chicago est une ville qui encourage et motive ses artistes et je ne serais pas ici aujourd’hui sans le soutien des habitants de cette ville. Elle foisonne de créativité dans des domaines comme la musique, la couture, les arts visuels et l’architecture. Tous mes amis sont interconnectés grâce à leur art et nous essayons de collaborer le plus souvent possible. On s’entraide et on grandit ensemble.

© Alexandria Wills

Que diriez-vous à un jeune créateur ou une jeune créatrice souhaitant se faire un nom dans la cordonnerie ? Quelles sont les difficultés de ce métier ?

L’industrie de la chaussure est très large et elle peut vous diriger dans un nombre infini de directions. Comme dans tout business, vous vous faites un nom par vous-même. Vous devez aimer et être passionné par votre art. Il y aura des moments de doutes et de grandes difficultés mais ce sera pour le développement de votre atelier et de vous-même en tant que créateur. Comme conséquence, cela se traduit par une liberté artistique qui n’a pas de prix. Entourez-vous de personnes positives, mangez équilibré et faites du sport.

© Alexandria Wills

Découvrez les dernières créations d’Alexandria en la suivant sur Instagram et Facebook.

Commentaires