Kreamondo > Blog > Apt, une déambulation à la rencontre des métiers d’art

Le Blog

Pascale de Via ceramica

09 mars 2020

Apt, une déambulation à la rencontre des métiers d’art

Le voyageur s’arrête à Apt pour flâner le samedi au marché, se perd dans les ruelles étroites bordées de hautes bâtisses ocres, déguste des fruits confits. Installée sur des terres argileuse, Apt est aussi un haut-lieu de poterie. La ville est renommée pour la marbrure aptésienne ou terre mêlée…

De nombreux artisans d’art sont recensés sur le guide Kreamondo. Une excursion à Apt, la capitale du Luberon, m’a permise d’aller à la rencontre de deux d’entre eux. 

Via Ceramica, la céramique contemporaine a son espace à Apt

Sans nier le lien avec cet héritage local, Pascale et Francis ont choisi d’ouvrir en 2017 Via Ceramica, un lieu dédié avant tout à la céramique d’art contemporaine mais aussi plus largement un pôle consacré aux métiers d’art dans la ville d’Apt. Pas de hasard, l’espace est installé dans l’ancienne rue des potiers … Avant d’abriter les projets de Via Ceramica, ce grand entrepôt était un garage de mécanique générale où étaient réparés les moteurs des usines de fruits confits ou d’ocriers. Un lieu intimement lié à l’histoire et à l’économie locales. 

Gérée par une association qui rassemble artisans professionnels et amateurs passionnés, Via Ceramica est à la fois l’atelier du couple de céramistes fondateurs et un espace d’exposition mouvant. Actuellement, les exposants permanents sont : les céramistes Francis Capapé, Pascale Masera, Cyrielle Pardigon et Thomas Scala, Maä Bijoux, l’atelier végétal Bois Joli

Pour faire vivre le lieu, des manifestations jalonnent l’année : expositions à thème, marché de Noël, portes ouvertes, stages, etc.  Le projet de départ prévoyait également d’ouvrir des résidences d’artistes et de proposer des ateliers à la carte mais cette opportunité ne s’est pas encore présentée. 

Une clientèle fidèle et locale fréquente Via Ceramica.  Son caractère de friche témoigne de sa vocation professionnelle. Nous sommes aux antipodes des centre commerciaux comme en témoigne Pascale : “Nous ne sommes pas commerçants, mais nous aimons sincèrement le travail exposé ici. Le nôtre comme celui des autres. Nous sommes toujours très heureux de le présenter et d’expliquer les démarches créatives. Cette approche touche les gens, c’est ce qu’ils viennent chercher, savoir ce qu’ils achètent et pourquoi.” Les visiteurs sont sensibles à ce lieu unique qui répond à une quête de sens en matière de consommation. 

Je quitte Pascale sur ses mots, “Lorsqu’un client me dit “Je pense à vous chaque fois que je bois mon thé.” Pour moi, ces messages sont des cadeaux !” Le bol a une âme, son histoire est connue, elle voyage. Le lien humain perdure à travers l’usage de l’objet. 

Le centre historique et l’atelier boutique de Mathilde

J’ai été accueillie par Mathilde la créatrice de Sinad Créations à l’aube de son installation dans son nouvel atelier boutique. Un petit espace lumineux et minimaliste au 79 rue Eugène Brunel. “J’aime ma rue ! Je la trouve dynamique, beaucoup de projets s’y développent. Je me sens portée par cette ambiance positive.” 

La créatrice au sourire franc et au regard pétillant me présente avec passion son lieu de création. Ses collections de bijoux sont crées à partir de cinq axes de travail : “Gemmes”, “Constellations”, “Imprimés”, “Relief” et “Géométrie”.  Ses inspirations plurielles se nourrissent et s’entremêlent. Deux constantes traversent cependant cette recherche artistique : le choix de motifs épurés et la recherche des contrastes (couleurs, hauteurs, motifs). Diplômée en bijouterie-joaillerie mais aussi en sertissage, Mathilde travaille également beaucoup avec des pierres fines colorées qu’elle achète auprès de gemmologues. 

Loin des rêves de princesse auxquels est parfois associée la joaillerie, Mathilde doit sa vocation à un voyage au Mexique. Là-bas, elle a eu le coup de cœur pour les matières qui, à l’état brut sont très éloignées de la forme finale d’un bijou. Créer un bel objet à partir de rien, voilà ce qui l’anime. L’acte et l’art de transformer les matières. Magie de la transformation au cours de laquelle on voit la matière traverser différents états. Au départ dure et froide, elle réagit à la chaleur, aux coups du marteau. Mathilde est fascinée par cette matière qui soudainement prend vie.

Toujours en recherche, la créatrice expérimente sans cesse. Dans le secret de son atelier germe une nouvelle collection qui mêle or et argent. Un précieux et délicat projet qui verra le jour au cours du printemps…

Il souffle un vent créatif et convivial place du Septier …

Profitez d’être dans ce joli quartier et poursuivez votre visite à deux pas d’ici dans la boutique Le temps d’un été. La propriétaire Marie Pessemesse, a su créer un espace lumineux où des objets singuliers prennent place dans une mise en scène aérienne et imaginative. La sélection pointue, la diversité des créations et des matières, mettent en valeur de façon unique les savoir-faire. Pour boire un verre ou se restaurer, l’adresse idéale est celle du café Les Valseuses. La cuisine est délicieuse, l’ambiance gouailleuse. Fondé par deux aptois, dont l’un d’eux est potier, ce café-restaurant à la décoration soignée et colorée respire la joie ! Parfait pour une pause au cours de votre déambulation créative aptoise !

Cette balade découverte s’achève ici. La ville d’Apt et ses multiples facettes méritent un séjour de plusieurs jours. Retrouvez de nombreuses idée d’excursions à Apt et dans le Luberon sur le site officiel de l’office de tourisme

Et pour les lecteurs qui voudrez en savoir plus sur les métiers d’art, nous vous invitons à aller sur le site officiel de l’Institut National des Métiers d’Art. 

Louise, Kreamondo

Partager cet article sur :

Commentaires