Kreamondo > Blog > La broderie digitale avec Jacky Puzey, Bristol, Angleterre

Le Blog

10 septembre 2019

La broderie digitale avec Jacky Puzey, Bristol, Angleterre

Si l’utilisation des technologies dans la vie quotidienne n’est plus à démontrer, leur impact dans le domaine de l’artisanat et la création en est encore à un stade expérimental. Basée à Bristol, en Angleterre, Jacky Puzey, créatrice spécialisée dans la broderie digitale, évoque son parcours et ses réflexions sur les liens entre artisanat, culture et technologie. Rencontre.

© Jo Hounsome

Dans son atelier, Jacky dessine, découpe au laser et brode de la peau, de la fourrure, des plumes et du tweed. En enrichissant la broderie traditionnelle de techniques digitales, la créatrice explore et enrichit l’univers unique et singulier qu’elle a créé.

Une formation éclectique et solide

Aux Beaux-Arts, Jacky étudie d’abord la peinture, avant de se dédier au textile avec un Master en couture traditionnelle, puis un Doctorat en design, textiles et culture visuelle. A cette époque, Jacky découvre une machine digitale à broder et commence ses premières expérimentations. De cette envie de comprendre le fonctionnement de la machine et d’améliorer ses techniques de broderie émerge alors une passion insoupçonnée. Jacky décide alors de renoncer à ses aspirations de tailleur pour se consacrer au monde de la broderie digitale.

© Jo Hounsome

La machine digitale à broder, un outil complexe et à grand potentiel créatif

Pour Jacky, la machine digitale à broder est son outil de prédilection, et lui permet d’explorer de nombreuses voies créatives. Le procédé en lui-même est assez complexe et requiert une connaissance approfondie de la broderie traditionnelle et des nouvelles technologies. À la fois artiste et brodeuse, Jacky dessine tous ses designs et motifs. La machine digitale à broder, utilisée pour exécuter les commandes très précises que Jacky lui dicte, devient une partie intégrale du processus de création. Jacky la considère donc comme une extension de son bras et de sa créativité, lui permettant de donner corps et matière à ses idées.

© Jo Hounsome

Le textile comme reflet des cultures

La créatrice élabore des motifs divers et variés en s’inspirant de ses voyages, mais aussi de la diversité culturelle de la société anglaise. Le textile peut s’avérer être un matériau très pertinent lorsque l’on parle d’échanges culturels.

C’est incroyable comment des événements historiques et des facettes culturelles se révèlent à travers un bout de tissu! Certains textiles sont attribués à des cultures spécifiques, et le matériau, par sa fluidité, évoque les mouvements de populations à travers les siècles. La créatrice est fascinée par le tissu, la culture de la mode et le lien entre identité culturelle et création. Le Carnaval de Notting Hill à Londres en est un parfait exemple. Célébrant la culture caribéenne, le carnaval est un événement coloré et festif qui se déroule chaque année dans la capitale anglaise. Cet événement est en lui-même un indicateur des nombreux échanges entre l’empire anglais et les caraïbes à travers le tissu.

© Kelly Robinson

Villes et zones rurales : se jouer des éléments contradictoires

L’enchevêtrement entre la faune et les éléments urbains que l’on retrouve dans les créations de Jacky questionnent sur l’apparente contradiction entre ces thèmes. La créatrice nous explique qu’elle juxtapose intentionnellement dans ses œuvres des éléments perçus comme antagonistes. En ville ou en milieu rural, des paradoxes se produisent constamment. À Bristol, comme dans de nombreuses villes en Angleterre,  il est possible de voir la nuit des renards se balader dans la ville. Pourtant un animal sauvage en ville peut nous sembler a priori illogique. Par ailleurs, beaucoup de zones rurales ont plus de traits urbains que certaines villes, avec des grandes parties de territoires exploitées par l’agriculture intensive. C’est ainsi que Jacky explore à travers ses créations les croisements et les échanges entre le rural et l’urbain, le sauvage et la ville.

© Jo Hounsome

Multiplier les supports et varier les matériaux est, selon Jacky, une opportunité d’explorer de nouvelles possibilités créatives. Les nombreuses heures passées à expérimenter sans but précis est précieux dans l’étude des limites de l’outil employé par le créateur et dans la recherche de toujours plus de créativité.

© Jo Hounsome

Si vous souhaitez découvrir les collections de Jacky ou suivre ses derniers projets, retrouver la sur son site web et Instagram.

Commentaires