Kreamondo > Blog > La marqueterie à la confluence du Japon et de l’art florentin, avec Takafumi

Le Blog

10 octobre 2019

La marqueterie à la confluence du Japon et de l’art florentin, avec Takafumi

Quand le design italien rencontre la finesse japonaise du détail…
Découvrez l’univers de la marqueterie, ses spécificités italienne et japonaise, à travers le regard de Takafumi Mochizuki. Le créateur nippon nous ouvre les portes de son atelier, au coeur de la ville de Florence, en Italie.

© Takafumi Mochizuki

Kreamondo : Parlez-nous de votre parcours, de Tokyo jusqu’à Florence…

Takafumi Mochizuki : Je suis né et grandi à Tokyo et après l’université, j’ai travaillé pour une entreprise de mobilier pendant plus de quatre ans. C’est là que j’ai découvert le monde de l’artisanat et du fait main dont je ne pouvais plus me passer. Lorsque j’ai eu 27 ans, en 2006, j’ai pris la décision de venir à Florence afin d’étudier l’art de la rénovation de mobilier ancien. Animé par mon envie de me perfectionner dans cet art, j’ai appris les méthodes de marqueterie traditionnelles via un maître artisan italien. Florence m’a fait découvrir une forme d’artisanat dont je ne connaissais pas l’existence. La ville se démarque très clairement des autres grâce à ses monuments construits et décorés selon des techniques uniques au monde. J’étais impatient d’apprendre comment autant d’images de motifs pouvaient être représentées en utilisant seulement le bois et sa couleur naturelle comme matériau.

© Takafumi Mochizuki

Quelles sont les spécificités de la marqueterie, ses applications ? 

Il y a une difference au sein même de la marqueterie, entre la marqueterie elle-même et l’incrustation en bois. Là où la marqueterie utilise de nombreux matériaux comme de l’ivoire, des métaux et du bois afin de former un motif, l’incrustation en bois créée une image en n’utilisant que le bois et sa couleur naturelle. Cela fait de l’incrustation en bois un art unique qui est similaire à la peinture mais très différent dans le résultat. Cependant, les deux techniques partagent les mêmes applications allant de la décoration de mobilier et de murs jusqu’au parquet.

© Takafumi Mochizuki

Quelle votre démarche créative lorsque vous créez un embauchoir ou une cuillère ornementale ?

De nos jours, décorer son intérieur en utilisant de la marqueterie ne se fait plus trop. C’est une ancienne technique qui a perdu en popularité au fil des années. C’est pour cela que j’essaye d’appliquer ces techniques sur des surfaces complexes et arrondies et avec d’autres matériaux afin de perfectionner mon propre style. Cependant, ces techniques d’ombrages et d’impressions de relief que j’emploie ne sont pas nouvelles. Elles ont toutes été développées durant la Renaissance.

© Takafumi Mochizuki

L’Italie et le Japon sont deux pays avec d’importantes traditions de marqueterie. Ayant vécu dans ces deux pays, comment définiriez-vous votre propre style de marqueterie ?

Les artisans italiens sont très en avance dans l’impression de dynamisme et de mouvement dans une oeuvre. L’importance est donnée à la pièce dans sa totalité alors que la marqueterie japonaise se concentre plus sur les détails complexes et délicats. J’essaye donc d’incorporer les deux dans mes créations, un style où il est possible d’apprécier le dynamisme de l’incrustation bois italien et la finesse de la marqueterie japonaise.

© Takafumi Mochizuki

Quelles sont vos projets et votre vision pour votre atelier ? Comment espérez-vous voir la marqueterie évoluer ces prochaines années ?

Malheureusement, les ateliers de marqueterie à Florence disparaissent petit à petit et j’aimerais apporter un peu de fraîcheur à ces techniques en les combinant avec des design plus contemporains. Il faut que de jeunes Italiens et des créateurs internationaux s’intéressent et s’investissent dans cet art. Personnellement, j’aimerais continuer à évoluer vers un style de marqueterie à la fois traditionnel et contemporain en m’efforçant d’incorporer des techniques innovantes tout en conservant la tradition du fait-main.

"Magic spoon"

La magia puoi trovarla nelle piccole cose. E a volte anche nei piccoli cucchiai di argento…“Magic spoon"Zouganista di Takafumi Mochizuki: via dei cardatori 20r, Firenze

Publiée par Zouganista di Takafumi Mochizuki sur Mercredi 25 octobre 2017

Retrouvez Takafumi sur Instagram, Facebook et sur son site web pour découvrir davantage de ses créations.

Commentaires